vendredi 21 septembre 2012

La corrida? culturel qu’ils disent. La constitution de 1958 prévoit que 9 vieux cons décident du bien et du mal.

 

Bon, tuer des taureaux, des bestiaux qui ne demandent rien que de brouter et faire la cour aux vaches aux longs cils, c’est culturel, nous dit le conseil constitutionnel.

Le conseil constitutionnel? Une assemblée de sages, ai-je appris à l’école.

Un groupe de vieux cons, oui. À l’instar des cours suprêmes chez nos « amis » anglais.

En Catalogne, berceau de la tauromachie s’il en est, une assemblée a fait interdire cette pratique.

Pas sûr en plus que les soi-disant 9 sages du conseil constitutionnel ont pris cette décision en se remémorant la lecture d’Hemingway, mais plutôt en pensant aux millions d’euros que génèrent les arènes de Nîmes.

Culturel, tuer des taureaux? Mon cul, oui.

 

 

dimanche 2 septembre 2012

Lettre à Pauline, dit ma Québécoise. J’adhère à ce qui y est dit, même et surtout si je l’aime. Je reproduis ici ce qu’elle avait sur le cœur.

 

 

Lettre à Pauline.


Je vous ai vue à la télé ce matin, Pauline.

Chacune de vos interventions se terminait par le même martellement incessant :

Vous serez la chef d’un gouvernement majoritaire, comme si ma tête était une enclume sur laquelle vous vous obstinez à forger de force le métal usé de vos vieilles idées.
Ma tête n’est pas une enclume, Pauline, et mon cœur a ses propres idées. Votre marte
au aura beau cogner, mes rêves et mes aspirations résisteront, fortifiés de toutes les déceptions qui ont failli les tuer. Je ne crois plus en vous ni en votre parti.

Contrairement à ce que vous tentez de me convaincre de faire, je ne laisserai pas la peur voter pour moi. Je ne voterai pas non plus pour déloger Jean Charest ou pour vous permettre d'avoir le pouvoir, tout le pouvoir, non. Je ne vais pas voter contre quelqu'un, mais pour un pays qui me ressemble. Le 4 septembre je vais voter pour moi, je vais voter pour nous.

Je vais voter pour les citoyens qui en ont marre de vivre dans un Québec qui ne leur ressemble pas, qui ne leur ressemble plus. Je vais voter pour les étudiants à qui vous dites qu'une éducation gratuite n'est pas possible pendant que les subventions aux grandes entreprises, elles, le seront. Je vais voter pour un parti qui n'a pas perdu son carré rouge lorsqu'est venu le temps de prendre des engagements sérieux. Je vais voter pour un parti pour qui l'éducation est plus importante que l'acquisition d'une équipe de hockey.


Mardi, Le 4 septembre,  je vais voter pour vous et vos petits enfants. Je vais voter pour un parti qui refuse que le développement se fasse au détriment de l'environnement et qui s'indignera toujours que les financiers soient les personnes les plus importantes au Québec. Je vais voter pour un parti qui ne toucherait pas avec un bâton aux représentants patronaux mettant à la rue des travailleurs qui réclament de meilleures conditions et de meilleurs salaires pendant que vous, vous les serrez dans vos bras.

Mardi, je vais voter pour un parti qui est prêt à mettre de l'avant la défense de ma langue et lui, mon parti, ne reculera pas devant les anglophones aux portefeuilles bien garnis.

Mardi, je ne voterai pas pour vous ni pour votre parti. La commission Charbonneau n'ayant pas encore fait son travail, il ne m'est pas possible de vous accorder ma confiance après qu'autant d'entreprises aux doigts longs aient affirmé vous avoir fait des dons...

Mardi, Pauline, si votre parti gagne les élections, ce ne sera pas grâce à moi. Peu m'importe que ma candidate gagne ou pas, je ne participerai pas à élire un parti auquel je ne crois plus sous prétexte qu'il a une chance de gagner.

Mardi, le 4 septembre, chère Pauline, je vais voter pour MON pays. Vous et les autres de votre trempe nous avez qualifiés de rêveurs et d'utopistes mais nous sommes pourtant nombreux.

Assez nombreux pour que lorsque tous ensemble nous voterons mardi, vous compreniez clairement que vous n'êtes pas la première ministre qui NOUS représente car nous méritons mieux que vous.

Mardi, Pauline, si votre parti gagne les élections, ce ne sera pas grâce à moi, ce ne sera pas grâce à nous.

Nathalie Langevin, citoyenne du Québec..

 

mercredi 1 août 2012

Assouline, c’est un bon plan…

 

 

Assouline, en plus d’être un remarquable voyeur de son temps, à le don de nous donner envie.

Même à moi qui ne lis plus;

son blog en est l’illustration: “ la république des livres”....république, notion d’ailleurs que les Québécois ignorent, eux ,toujours soumis à la reine d’Angleterre;

pas juste blogueur, cet intellectuel remarquable nous a donné du grain à moudre dans ces analyses pertinentes.

je vous y invite....

une simple recherche suffira.

jeudi 3 mai 2012

Au Québec, Sarkozy ne fait pas recette. Ça me réjouit plutôt. Bon, Harper n’est pas mal non plus..

 

Dans le journal Le Devoir du 27 avril, sous la plume de l’excellent correspondant de ce journal à Paris, Christian Rioux.

La chute

Christian Rioux 27 avril 2012 Europe

Ça va mal finir. Cette affirmation n’est pas celle d’un militant socialiste. Elle n’a pas non plus été prononcée par le gauchiste Jean-Luc Mélenchon. C’est le titre d’un livre de François Léotard, un ancien ministre, admirateur du général de Gaulle et de Raymond Barre, qui fut le collègue et compagnon de Nicolas Sarkozy dans le gouvernement d’Édouard Balladur.

Ce livre prémonitoire a beau avoir été publié neuf mois après l’élection de Nicolas Sarkozy, tout y est. De la « pipolisation » de la politique aux réformes aussi vite décrétées qu’annulées. Du mépris de la laïcité (« l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur ») à celui des Africains (« L’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire »). Des promesses intenables (5 % de chômage dans cinq ans !) au refus de la « rigueur » prêchée par François Fillon. De l’admiration béate des États-Unis (le t-shirt « NYPD » dans Central Park) au rendez-vous galant à Disneyland. Du mépris de la séparation des pouvoirs à la vente d’un réacteur nucléaire à la Libye. Des « coups médiatiques » permanents à l’échec de l’Union pour la Méditerranée. Et l’on pourrait en aligner des pages.

Mais le plus surprenant, c’est que le titre du livre annonçait déjà ce qui est en train de se produire sous nos yeux, à dix jours du second tour de cette élection présidentielle.

Inauguré dans l’indécence au Fouquet’s et sur le yacht d’un milliardaire, le mandat de Nicolas Sarkozy s’achève dans le déshonneur. Il n’est pas question de reprocher à quiconque de courtiser les 17,9 % d’électeurs qui ont voté pour le Front national au premier tour. Au contraire, la gauche et la droite ont trop longtemps démonisé ces électeurs, qui sont les vrais perdants de la mondialisation et de l’effritement de la nation. Cette nation qui demeure leur seul et unique bouclier.

Mais de là à dire que « Le Pen est compatible avec la République », comme le président l’a déclaré cette semaine, il y a une marge. Depuis quand un parti qui propose la « préférence nationale », c’est-à-dire la discrimination systémique dans l’emploi et les prestations sociales contre les étrangers légalement admis en France, peut-il être considéré comme républicain ? Voilà pourquoi le centriste François Bayrou parlait cette semaine de « reniement du gaullisme ».

Non, Nicolas Sarkozy n’a jamais « changé » malgré ses mea-culpa à répétition. La semaine dernière, il était le seul candidat à ne pas s’inquiéter du fait que certains médias s’apprêtaient à enfreindre la loi sur l’heure de publication des résultats du premier tour. Certes, la loi est peut-être obsolète. Mais un président qui hausse les épaules quand on enfreint la loi, où a-t-on déjà vu ça ?

Au nom d’une droite « moderne » et « décomplexée », Nicolas Sarkozy aura été à sa manière une sorte de Berlusconi hexagonal. Comme lui, il aura heurté profondément le sens commun et la dignité des citoyens qui se font, heureusement, une autre idée de la politique.

Les Québécois en savent quelque chose. N’ont-ils pas goûté eux aussi au « parler vrai » du président ? Reniant la politique traditionnelle et équilibrée de la France - celle si bien nommée de la « non-ingérence » et de la « non-indifférence » -, Nicolas Sarkozy n’a pas hésité à s’ingérer dans les affaires québécoises. Il est allé jusqu’à accuser les souverainistes de pratiquer la « détestation » de l’autre. « Reniement du gaullisme », disait François Bayrou…

Mais consolons-nous, nous n’avons pas été les seuls à goûter à cette politique « nouvelle manière ». Avec nous, il y a eu les Allemands, les Britanniques, les Africains, les Mexicains, les Grecs, les Tunisiens et quelques autres. Et dire qu’en 2007, il y avait chez nous des éditorialistes pour écrire : « On rêve qu’au Québec se lèvent un ou deux Sarkozy » !

Cette « nouvelle manière » de faire de la politique, certains l’ont baptisée le « syndrome du poisson rouge ». Ces adorables petites bêtes n’auraient en effet qu’une mémoire de trois secondes. C’est pourquoi elles s’agitent tant. Hier encore, Nicolas Sarkozy prenait l’électeur pour l’une d’elles. Un policier, soupçonné d’avoir abattu un suspect sans raison apparente, est mis en examen ? Le voilà qui dégaine une proposition de loi (tirée du programme du FN) instaurant une « présomption de légitime défense pour les forces de l’ordre ». Comme si la présomption d’innocence n’existait pas déjà. Le même jour, il affirmait que l’islamiste Tariq Ramadan et 700 mosquées avaient appelé à voter pour François Hollande. Un mensonge aussi gros que le désespoir qui semble s’être emparé du président à l’aube d’un second tour qui s’annonce en forme de Bérézina.

Certes, la dette publique est un enjeu de cette élection, comme ne cesse de le répéter une presse anglo-saxonne (et québécoise), qui avait pourtant soutenu Nicolas Sarkozy en 2007. Mais la vraie priorité de ce scrutin consiste à redonner toute sa dignité à la parole publique. Telle est la lourde responsabilité du favori François Hollande. Car Nicolas Sarkozy laisse un héritage pitoyable. Il n’a pas seulement abîmé les finances, l’État et la nation, il a abîmé la politique elle-même.

lundi 2 avril 2012

Bonjour Nath, mon amie Franco-suisse, gérante de l’UBS, égarée dans le fin-fond des États-Unis….

 

 

Comment te dire, , tu habites ou tu habitais, le trou ….

Que je te dise par ailleurs, dans la tradition Péquiste, on ne peut pas dire que Trudeau fasse partie des noms qui sont sur toutes les lèvres..

Pierre –Elliot a marqué son époque au canada, et s’est entrepris à fossiliser le fait français.

Alors le fiston, brave malgré cette antériorité ravageuse, pour la bonne cause, s’est mis en tête de démolir la face d’un conservateur.. un match droite/ droite, quoi…

Député de je ne sais quoi, face à un conservateur, nommé à vie, (mon rêve, devine la retraite).

De quoi je parles-je?

Mais de ce qui est sur toutes les lèvres, voyons?

Le match, il a eu lieu…

Bon comme il me semble que tu m’interpelles souvent, je t’en fais profiter..

un député contre un sénateur..

je conçois que ce sois hermétique.. finalement , tout se mérite..

 bon, si ce genre de coup de poings dans l’nez ne convient  pas à tout le monde, il y a aussi ce genre  de pugilat..http://onurl.de/Ui6iixi

dimanche 1 avril 2012

Depuis Québec-city, un mot pour ma copine d’outre-atlantique..je fais faire souvent.

 

 

 

Bonjour Colette..Je te néglige, c’est sûr. Bon, pas de faux-fuyants, je me sens mou du clavier en ce moment. Tu sais d’ailleurs que celui-ci est mon meilleur ennemi. Bien que Windows 7 a en en un intégré, Je songe à acheter un logiciel de reconnaissance vocale.

Alors, le printemps s’en vient comme dirait lui. Les bancs de neige fondent à vue d’œil, il ne fait plus que -7 la nuit, les chats commencent à s’aventurer dehors.

Alors, quelle nouvelle? Les étudiants en grève, je t’avoue que c’est un vrai bonheur. Ils râlent contre les augmentations des frais de scolarité. Il faut dire qu’ici, il ne parait pas incongru de faire payer pour des études. Nous sommes en Amérique.. je sais que ça existe aussi de l,autre côté de l’eau , mais je suis prêt à faire des comparatifs.. le 22 mars, une manif monstre.. pour qui tient à l’histoire, le 22 mars est symbolique..

http://onurl.de/Wx6W6AA

la femme de ma vie est atteinte du Coryza, comme mes chats.. Je vais essayer de faire une consultation groupée chez le véto. Comme les rendez-vous sont un calvaire, un tir groupé de ce genre me semble efficace.

Parce que pour un rv, ça ferait presque rire..mon médecin m’a prescrit le 18 mars une analyse de sang.. je pouffe.. Au téléphone, la madame m’a dit, prenez votre crayon , vous viendrez vous faire piquer le bras, bientôt , notez le 25 mai..

http://onurl.de/xiEUxUx
http://onurl.de/A6u6xAW

Bon, des nouvelles…. Tu sais que je je suis arrivé au Québec par Trudeau (l ‘aéroport de Montréal, comme Orly quoi.) (Je dis ça parce que c’est pas comme Roissy), mais avec ma tendre on a filé tout de suite vers Québec-city. Du fait que je ne connais rien de rien à la mégalopole Québécoise.

Alors, on se prend 2 semaines fin juin pour aborder la ville que ma chérie connait bien pour y avoir trainer ses jupes quand elle était môme..

Une ville bizarre.. Imagines-tu Paris scindé en deux par une langue? Really?

Tout mon propos est un peu décousu? Je le concède..

Je vais faire un effort..

Je t’embrasse..

 

samedi 17 mars 2012

Depuis le Québec, nous avons toutes les nouvelles du monde.Depuis l’Egypte, 40 siècles blablabla, vous connaissez le reste ‘’nous contemplent?’’)

 

 

 

Chenouda III, est mort à l'âge de 88 ans, nous dit la télévision  égyptienne, ce 17 mars.  il était le patron de l'église copte, un  orthodoxe pur et dur..

Les causes de sa mort n'ont pas été précisées..

( juste comme ça, comme personne n’a crié au massacre, je me dis , à 88 ans, ça ne parait pas incongru?)

ah, incidemment, on a violé quelques femmes sur la place Tahrir .  ‏ميدان التحرير

le printemps s’en vient.. comment dire que j’attends des égyptiens un mouvement sans faille contre ces agissements.. agissements, ce terme n’a pas sa place, je m’en veux d’être si timoré..….des merdes sans noms, voilà ce qu’ils sont, qui violent les femmes, il va falloir réagir..

vendredi 20 janvier 2012

Au Québec, il fait froid et il neige. Renversant, n’est-ce pas?

 

Comment vous dire? J’habite un quartier populaire, celui de Beauport, dans cette bonne ville de Québec.
Il fait plutôt frais ces derniers temps. Le thermomètre, Monsieur Celsius chez  MétéoMédia, affiche régulièrement les -20°C..Rien de bien extraordinaire, il fait frette, quoi..

Dans ce quartier populaire, mon quartier, on déneige évidemment bien moins vite que dans le centre historique. Je m’en réjouis, bien sûr. Je n’envie pas les rues slushées du centre ville.. Les voies enneigées de mon faubourg participent au plaisir du mode de vie que j’ai appréhendé en arrivant ici.

C’est tout blanc dans notre quartier. La baie de Beauport, toute englacée, est une merveille pour l’œil. Au retour du travail, je pérore avec ma Québécoise, et je lui dis : quelle chance on a, te rends-tu compte, juste à 5 mn de chez nous, cette si belle chute de Montmorency, pas encore prise complètement dans les glaces, nous lâche le matin les vapeurs qui vont faire son pain de sucre….

Devant chez moi, passe un train..Le train touristique de Charlevoix, 4 fois par jour, restaurant gastronomique à bord.... je me promets d’y prendre place un jour. Il fait peur aux chats quand il se manifeste de façon tonitruante à chaque carrefour.(même pas de passage à niveau.)

La baie de Beauport, celle du fleuve st Laurent, se défend des glaces. Le traversier est resté prisonnier hier entre Québec et Lévis.

Je voulais vous faire partager ce moment magnifique, cette beauté instantanée, celle qui vous remue les yeux et le cœur.

clip_image002 en face de chez nous, ma Princesse emmitouflée.

 

clip_image004
de la fenêtre. Un des voisins refuse de croire que le temps des fêtes est passé.

 

clip_image006      la baie de Beauport sur le St Laurent..

 

clip_image008                    la chute Montmorency.

 

le train touristique de Charlevoix.

 

clip_image011 le traversier dans les glaces du St Laurent.

vendredi 23 décembre 2011

À Québec-city, les routes sont enneigées pour le début du congé des Fêtes. Restez donc bien au chaud.

 

La pyramide du Louvre
vous nous reconnaissez? sous le parapluie? Jacques et Nathalie.. (joke)

 

Alors, pour les fêtes de fin d’années, je ne me sens pas l’âme d’un Père Noël, mais partager avec certains d’entre vous quelque belles images qui bougent, et un peu de musique aussi, ça ne peut pas nuire..

.

."

plein écran et le son 5.1 à fond.. en HD…

 

 

 

 

‘’ L’exilé ‘’…. je me sens concerné.

 

 

 

.

jeudi 22 décembre 2011

À Québec, l'autoroute Henri-IV pourrait changer de nom pour celui de ‘’ l'autoroute de la Bravoure ‘’. Les foudres de la Belle Province s’abattent sur la France.

 

image

 

À l’initiative de Gérard Deltell , le nouveau Caquiste, l'autoroute Henri-IV à Québec pourrait changer de nom pour celui ‘’d’ autoroute de la Bravoure ‘’.

La Commission de toponymie du Québec réexamine sa décision après avoir rejeté cette idée en 2009.

L’ancien chef de l'Action démocratique du Québec défunte avait proposé ‘’autoroute de la Bravoure’’ pour rendre hommage aux soldats et vétérans canadiens. L'autoroute Henri-IV mène jusqu'à la base militaire de Valcartier.

La Commission de toponymie avait rejeté cette proposition parce qu'il fallait tenir compte du rôle important joué par le roi de France dans la fondation de Québec.

.

Depuis quelques jours, on voit fleurir les titres dans les médias :

- Le projet de rebaptiser l'autoroute Henri-IV « autoroute de la Bravoure » crée des remous jusqu'en France. (radio-Canada)

- Autoroute de la Bravoure: la France s'immisce dans le débat ( le Soleil)

.

Amis Québécois, comme vous y allez! On se calme, on se calme…

.

Quand vous évoquez l’intrusion de la France dans ce dossier, qui à l’air aussi sensible dans la belle Province que la situation au Proche-Orient, Il faut ramener les choses à leur juste proportion: toute cette gesticulation n’est due qu’à une lettre de la Société Henri IV de Bordeaux, qui compte en tout et pour tout une centaine de membres, société connue d’eux seuls et de leurs familles. ( la lettre en question.)

Et je peux vous assurer que ça n’a pas fait une ligne dans la presse hexagonale.

.

De Henri IV à autoroute de la Bravoure
L'autoroute Henri IV, à la hauteur de Charest, à Québec

.

Moi, j’aurais volontiers débaptisé l’autoroute Charest, pour que ça ne m’évoque pas l’actuel premier ministre du Québec, même si cette voie ne doit son nom qu’à un homonyme de celui-ci.

Vous voyez, on s’immisce, on s’immisce..

.

mercredi 21 décembre 2011

À Québec, le Musée national des beaux arts mérite le détour. L’exposition Caillebotte, elle, nous laisse un peu sur notre faim.

 


Caillebotte: Rue de Paris, temps de pluie; Intersection de la Rue de Turin et de la Rue de Moscou.

Ca

Alors voilà, on nous dit : ‘’Après le Musée Jacquemart-André à Paris, c’est au tour du Musée national des beaux arts de Québec de présenter la fabuleuse exposition : Dans l’intimité des frères Caillebotte. Peintre et photographe –

Fabuleuse, fabuleuse, on se calme.

Je connais plutôt bien Gustave Caillebotte et l’histoire de ce bourgeois peintre et collectionneur… j’ai résidé quelques temps à Yerres, non loin de la propriété de la famille. Certains impressionnistes lui doivent beaucoup..

Bon, comment vous dire ma déception. Flanqué de ma Québécoise et de ma meilleure amie, vous savez, la belle et sa ménagerie, nous avons visité cette exposition. Pour ma part, ce fut plutôt au pas de charge..

Je dois dire que le musée d’Orsay à fait souvent partie de mes pérégrinations dominicales, et que j’ai un souvenir ébloui d’une expo Caillebotte au Grand Palais.

En tout cas, le Musée national des beaux arts de Québec à le mérite de pointer du doigt un peintre qui à longtemps été sous-estimé..

Son frère, même s’il avait un œil, ne peut pas prétendre au titre de grand photographe..

vendredi 16 décembre 2011

Depuis le Québec, un différend sur le retrait des militaires américains. Ils ne devaient pas y aller. La guerre intérieure fait rage. Votre avis ? La légitimité du canon?

 


2 photos truquées.  L’une a servie l’imaginaire états-uniens.

Que vous dire du reste..

Yes we can… let’s Obama.

Ses propos. aujourd’hui, il vient de déclarer :

"Nous laissons derrière nous un État souverain, stable, autosuffisant, avec un gouvernement représentatif qui a été élu par son peuple. Nous bâtissons un nouveau partenariat entre nos pays. Et nous terminons une guerre non avec une bataille finale, mais avec une dernière marche du retour",.

Je vous rappelle ceci:

‘’Le 2 octobre 2002

Contre l’invasion de l’Irak

Quelques mois avant l’invasion de l’Irak par les armées anglo-américaines, M. Barack Obama, alors élu de l’État de l’Illinois, annonce et explique son opposition à la guerre.

« Une guerre attisera les flammes au Proche-Orient »

Bien que ce rassemblement soit organisé contre la guerre, je dois commencer par vous dire que je suis ici comme quelqu’un qui ne s’oppose pas systématiquement à la guerre. La Guerre civile fut l’une des plus sanglantes de l’histoire, et pourtant, c’est seulement par l’épreuve des armes, par le sacrifice du nombre, que nous avons pu commencer à parfaire cette union et à chasser de notre sol le fléau de l’esclavage.

Je ne suis pas contre toutes les guerres.

Mon grand-père s’enrôla le lendemain du bombardement de Pearl Harbor, il combattit dans l’armée de Patton. Il vit les morts et les mourants sur les champs de bataille en Europe ; il entendit ce que racontaient ses compagnons d’armes qui étaient entrés les premiers à Auschwitz et à Treblinka. Il se battit au nom d’une liberté plus large, s’inscrivant dans cet arsenal de démocratie qui triompha du mal, et il ne se battit pas en vain. Je ne suis pas contre toutes les guerres.

Après le 11-Septembre, témoin du carnage et de la destruction, de la poussière et des larmes, j’ai soutenu notre gouvernement dans son engagement à traquer et à extirper ceux qui sont prêts à massacrer des innocents au nom de l’intolérance ; je prendrais volontiers les armes moi-même pour empêcher qu’une telle tragédie ne se reproduise. Et je sais que parmi ceux qui sont rassemblés aujourd’hui, il ne manque pas de patriotes, ni de patriotisme.

Ce à quoi je m’oppose, c’est à une guerre stupide. Ce à quoi je m’oppose, c’est à une guerre irréfléchie. Ce à quoi je m’oppose, c’est à la tentative cynique des Richard Perle [le conseiller le plus influent du Pentagone à l’époque du discours], Paul Wolfowitz [alors adjoint au ministre de la défense, Donald Rumsfeld] et autres combattants de salon, guerriers du dimanche de cette administration, de nous forcer à avaler leurs programmes idéologiques, quel qu’en soit le coût en termes de vies (...)’’

Comment peut-il, peut-on, nous mentir avec un tel aplomb

le pouvoir provoque sans doute l’obligation de compromis insurmontables pour un esprit honnête.. La diplomatie exige sans doute que la résolution des différences d’appréciations se juge sur la durée.

Bref, dans la diplomatie des nations, le mensonge fait partie aussi du jeu.. je comprends ça..

lui vient de déclarer : "Nous laissons derrière nous un État souverain’’..

le malheur est sur ce pays pour des décennies..

 

Faites mine de ne rien savoir. Le sommeil vous guette…

mardi 13 décembre 2011

À Paris, ‘’Emilie, brillante thésarde Québécoise, privée de son visa étudiant.’’…. Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant chasse sans discernement sur les terres du front national.

 

image

 

À voir ici, Emilie, doctorante Québécoise à Paris, menacée d'expulsion

Claude Guéant a reçu en mars dernier une "carte d’adhérent de prestige" par la présidente du FN, après qu'il eût déclaré que les Français avaient "parfois le sentiment de ne plus être chez eux".

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a dit "merci" au ministre de l'Intérieur Claude Guéant, selon qui la France accueille "trop" d'étrangers en situation régulière.,

La mise en œuvre par les préfets de la circulaire du 31 mai sur les étudiants étrangers, et plus généralement, les effets de la politique d’immigration sur l’enseignement, fait des dégâts.

 

De fait, les étudiants étrangers font les frais de l'objectif de réduction de l’immigration légale. Comme ‘’Emilie, brillante thésarde québécoise, privée de son visa étudiant.’’

En attendant, nous dit Raffarin, un ancien premier ministre de Chirac, le Canada peut se frotter les mains. Le pays cherche à garder les jeunes qui viennent étudier sur son territoire.
"Et le Canada, dit-il, est évidemment très bien placé pour accueillir des étudiants étrangers francophones qui cherchent une destination accueillante pour suivre des études de qualité."

Ainsi, dans les cours qu'il donne au Québec, Jean-Pierre Raffarin a beaucoup d'étudiants maghrébins. "Entre une administration canadienne accueillante et une administration française un peu fermée, ils font vite le choix", précise-t-il.

Je m’en voudrais de ne pas citer Guy Mollet, un président du conseil de la 4ème république qui avait déclaré :‘’ la France à la droite la plus bête du monde.’’

Rien de changé depuis ce temps.

Au Québec, le débat linguistique n’a rien à envier à celui qui fait rage en Belgique.. Mais enfin, 540 jours plus tard, ce pays est enfin doté d’un gouvernement.

 

belgqiue5

Vous vous dites sans doute que je ne vous parle que de mauvaises nouvelles.. Vous avez raison. Mais comme le disait mon grand père, les trains qui arrivent à l’heure n’intéressent personne.

Mais en voici une, de nouvelle qui me réjouit….. Rappelez-vous, je vous ai parlais déjà dans ce billet et ailleurs de la Belgique et de cette bonne ville de Liège ou j’ai habité pendant 6 ans et des poussières.

Donc après un an et demi de vacance du pouvoir, de tractations interminables, les agences de notations on encore frappées, faisant savoir qu’il était temps de redresser les comptes de la Belgique, dont la note de solvabilité financière a récemment été dégradée.

Élio Di Rupo premier ministre: Je m’imagine la tête des États-Uniens, des Québécois également, ou ‘’socialisme’’ est presque un gros mot, en voyant le Premier Ministre d’un des pays fondateurs de l’Europe entonner avec vigueur l’internationale. Il est sur cette vidéo au premier rang, sans son fameux nœud papillon rouge.

 

 

Mais je lui souhaite du courage et de l’abnégation à Di Rupo. Si les problèmes linguistiques du Québec sont passablement compliqués, ceux de la Belgique sont du genre nœud Gordien, le premier parti politique flamand ne participe pas au gouvernement, ça augure mal de la suite..

Je vous laisse juge :

Le Vif/L'Express 7/12/2011

A Grimbergen, il faut dénoncer les commerçants qui parlent français.

L’administration communale de Grimbergen, dans le Brabant flamand, demande à ses citoyens de dénoncer les commerçants qui emploieraient une autre langue que le néerlandais. Cet appel à la délation provoque peu de remous.
L’administration communale invite ses habitants à lui communiquer les plaintes concernant l'emploi d'une autre langue que le néerlandais par les commerçants de la commune.
Documents et dépliants rédigés en français sont ainsi visés, mais également les commerçants qui adressent la parole à leurs clients en français. La bourgmestre Marleen Martens a expliqué que dès réception d'une telle plainte, la commune envoie au commerçant une lettre "amicale" afin d'attirer son attention sur le fait que Grimbergen est une commune flamande et lui demande d'utiliser dorénavant le néerlandais comme langue véhiculaire. Située à la limite de Bruxelles, la commune accueille sans cesse davantage de nouveaux habitants ne connaissant pas ou peu le néerlandais. Un phénomène que la commune et son bourgmestre Martens veulent combattre.

 

 

samedi 10 décembre 2011

À Québec-city, cherche 4 ½. Les chats sont adorables, les locataires ne se droguent pas, je dirais même ‘’ bien sous tous rapports’’. Pour peu qu’il neige, tout le monde sera content.

 

Il neigeote ce soir.. J’évoquais il a peu avec Amandine mon souci du peu de neige que la saison laisse espérer.

Bon, Nath, évidemment, se fiche dans son désert Californien des contingences météo liguées contre nous…liguées.. j’t’en fous moi..

L’autre Nath, pas celle-ci, oui, celle-là me tanne pour que nous passions l’hiver du côté de Cassis. Je lui serine que la France ne donne pas de travail aux étrangers, fussent-ils multi-diplômés.

Nous sommes le 10 décembre, et la situation est catastrophique… Rien.. juste 1 ou 2 cm vite oubliés quand Celsius s’acoquine avec Fahrenheit pour oublier ce vieux Kelvin..

Elle, elle déménage, Amandine. Et vous connaissez le syndrome du début juillet. Elle voudrait éviter ça. Et comme je n’ai fait ni la guignolée, ni movember (plutôt mourir), je me dis que répercuter ses désidératas sera comme ma bonne action à moi. Le téléthon, c’est Colette qui s’y est collée..

Son souci,  à Amandine, c’est de se trouver non loin de la 3ème avenue..Alors ce soir, je lui ai fait part de mes récriminations. Qui ne datent pas d’hier..Pour preuve, je mettais en exergue les photos de la 3ème avenue convoitée, celle tant convoitée.

Parlons chiffres… je suis arrivé pendant l’hiver 2007.. Je vous laisse juge…j’ai pelleté jusqu’au 1er étage, mon premier hiver..5,50m,,,

Je ne résiste pas non plus à vous refourguer l’épisode têtes à claques.. Je suis fier, je commence à comprendre les paroles sans sous-titres..

3ème avenue, hiver 2007

 

3ème avenue, hiver 2010, même date..

jeudi 8 décembre 2011

Au Québec et en Ontario, la Croix-Rouge intervient dans les villages des premières nations comme dans les bidonvilles d’Haïti et du tiers- monde..Harper joue l’outragé..

 

 

 

Le village autochtone de la communauté Attawapiskat sur la rive de la Baie James reçoit depuis quelques jours l’aide de la Croix Rouge.  Une équipe de bénévoles est sur place également pour enquêter sur les besoins de ce village de la nation Cri.

La Croix-Rouge qui a réagi la première, a envoyé des générateurs, des réchauds et des vêtements d'hiver.

Certains élus ont dénoncé avec vigueur le gouvernement fédéral, accusé de laisser vivre certains de ses citoyens dans des conditions dignes du ‘’tiers-monde’’.

D’autre part, au nord du Québec, Les villages autochtones de Chisasibi et de Wemindji ont déclaré l'état d'urgence. Toutes deux situées près d'une importante installation hydroélectrique, elles sont plongées dans le noir depuis lundi. Il y fait actuellement aux alentours de -15°C .

Lors de la période des questions à la Chambre des communes, Harper a affirmé que son gouvernement a versé 90 millions $ à Attawapiskat depuis son arrivée au pouvoir.

Je vous propose une émission radio qui remet un peu les pendules à l’heure.

 

samedi 3 décembre 2011

Au Québec et ailleurs, on s’inquiète des crimes d’honneur.. Crimes et honneur, ça va pas bien ensemble, je trouve.

 

image

 

En Ontario, Zainab Shafia, 19 ans, ses sœurs, Sahar, 17 ans, et Geeti, 13 ans, ainsi que Rona, première femme de leur père, ont été retrouvées mortes dans une voiture, au fond d’un canal..

Ils étaient d’origine afghane. Crime d’honneur sans aucun doute.

En Belgique,  Sadia Sheikh, une jeune pakistanaise de 20 ans a été abattue par son frère Mudusar, le 22 octobre 2007 au domicile familial, à Charleroi.  Toute la famille est en accusation.

Crime d’honneur assurément.

En Afghanistan, Gulnaz, 19 ans, n’est plus obligée d’épouser son violeur pour sortir de prison. Parce qu’elle avait été victime d’un viol, la jeune afghane avait été condamnée en 2009 à douze ans de prison pour adultère.

C’est mieux que la lapidation.

Dans un communiqué de presse, le Conseil canadien des femmes musulmanes a appelé les crimes d’honneur des ‘’meurtres coutumiers’’. Les bras m’en tombent. Je ne suis pas sûr que ça excuse quoi que ce soit.…Le député libéral Justin Trudeau a également reproché au gouvernement conservateur de qualifier ces crimes de ‘’barbares’’. Je m’interroge.

 

Chez notre grand voisin…

 

À Seattle, le shérif du coin passe à tabac une jeune fille de 15 ans, la cogne contre le sol de sa cellule, la tire par les cheveux, le tout enregistré par une caméra de contrôle . 
Le shérif, Paul Schene, est poursuivi pour emploi de violence abusive envers la jeune fille. Schene a nié les accusations..

Je suis partagé : la chance d’être un mec ou la honte de faire partie du même genre?

Enfin, pour tempérer le côté unilatéral de ce qui précède, nouvelle du Pakistan : Zainab Bibi et son neveu Zaheer, 22 ans,  ont tué le mari de celle-ci et l'ont découpé en morceaux. On les a arrêtés alors qu'ils s'apprêtaient à le faire cuire. Petite précision, la femme avait préalablement fait mariner le corps dans un bain d'épice.

Zainab Bibi a tué son mari dans un accès de rage après avoir appris qu'il prévoyait de se marier avec une autre femme sans sa permission.

C’est excessif…

mardi 29 novembre 2011

Au Québec, on s’insurge contre les sables bitumineux.. Le Canada: Les grands espaces, les territoires vierges? Pensez plutôt industrie minière, gaz de schiste, et sable bitumineux…

 

 

Il y a quelque temps, l’ancien ministre de l'environnement du gouvernement Harper nous annonçait qu’il quittait le monde politique pour celui des affaires. Il devenait le vice-président du conseil de la Banque CIBC.

Vous savez, c’est celui dont on disait que de toute façon, être ministre de l'Environnement sous le gouvernement Harper, c’est comme être ministre de la condition féminine en Arabie Saoudite.

On aurait pu croire que son successeur se serait un peu démarqué et aurait fait en sorte que le Canada ne soit pas mis au ban des nations en termes d’écologie.

Il n’en est rien. Ottawa met le protocole de Kyoto derrière lui, l’accord est ‘’chose du passé’’, dit le ministre Kent, qui ne nie pas que le Canada songe à s'en retirer.

Bon, il faut dire que lors de la Conférence des Nations unies sur le climat à Nairobi, le gouvernement de Stephen Harper avait souhaité réviser le protocole de Kyoto. Le premier ministre avait même dit: ‘’Kyoto est essentiellement un complot socialiste qui vise à soutirer des fonds aux pays les plus riches.’’

Il faut dire que le Canada regorge de sables bitumineux, une saloperie plus polluante que le pétrole brut..

On peut lire avec intérêt un article du Monde qui évoque le forcing des lobbies Canadiens.

Le canada, terre des grands espaces et des territoires vierges?

Simple addition : industrie minière, gaz de schiste, et sable bitumineux…

Scott McKay du parti Québécois vient de déclarer :’’ Le Québec sert de moquette où le Canada vient s'essuyer les pieds tachés de sable bitumineux"…

Je vous invite regarder cette émission de Radio-Canada en trois parties... Venant d’une télévision d’état, ça vous laisse entrevoir le désastre.

 

 

samedi 19 novembre 2011

À Québec-city, mieux que le Prix du Gouverneur général, le Kreativ Blogger Award, venu tout droit de Phoenix, Arizona.

 

 

La délicieuse sous son palmier m’a tagué d’un Kreativ Blogger Award..

Comment lui dire que je me sens touché, parce que je fais partie de ceux qui attendent impatiemment ses billets. Le jour ou je l’ai découverte, j’ai fait le tour de ses écrits, c’est vous dire que j’avais de la lecture..Vous adorerez son blog, si vous ne faites pas encore partie de ses fans absolus.

image

Mais kesse ke c’est t'y ke c'est, Kreativ Blogger Award?

En voici les règles :

          - remercier la personne qui vous a tagué..(heu, je crois que c’est fait.)
          - mettre le logo sur son blog. (pas plus dur que ça.)
          - révéler 7 choses sur soi. (Ça, c’est pas gagné.)
          - désigner 7 autres blogs pour un Kreativ Blogger Award.(impossible)

7 choses me concernant..pfutt….

‘’Connais-toi toi-même’’ nous disait ce bon vieux Platon. Mais comme je me sais capable de mentir à propos de moi-même, je vais laisser Nath, mais non, pas cette
Nath-là, celle-ci, vous dire quelques vérités à mon propos :

- Jacques est le principal client d’une fabrique de tapioca au lait. S’il arrêtait d’en manger, des centaines d’emplois seraient perdus.

- Sournois comme j’ai rarement vu. Il subtilise les bibelots et autres objets m’appartenant (et qu’il n’apprécie pas) pour les cacher à des endroits où il croit que je n’irai pas chercher. (Y’a encore ma boîte à bijoux dans son tiroir de sous-vêtements).

- Jacques déteste les chats. C’est la raison pour laquelle nous en avons 3 à la maison.

- Habile de ses mains, il est le seul homme que je connaisse qui réussisse à se blesser en maniant un pinceau.

- Jacques pourrait être considéré comme un grand cuisinier… par quelqu’un acceptant de se nourrir exclusivement de pâtes à l’huile d’olive.

- Jacques a probablement été une locomotive dans une vie antérieure et d’après le son qu’il émet, il semble en rêver chaque nuit.

- Il a épousé la plus belle, intelligente, charmante des femmes !

Désigner 7 autres blogs…. je ne pourrais pas..

Hormis Nath que je suis avec assiduité, je ne fais que picorer sur la blogosphère. Il y avait bien les
Chroniques d'une Québécoise à Paris , mais après 52 billets (1 par semaine, une année, mais oui, mais oui) elle est de retour au pays natal. Même s’il est en jachère maintenant, faites un tour sur son site, vous ne le regretterez pas.

Il y a bien Colette, mais on ne peut pas dire qu’elle tient un blog.. Nous papotons plutôt...

Alors, tant qu’à faire, je préfère vous donner la liste de mes fils twitter. Ce sont quand même des réseaux de microblogage. (bien que j’y sois muet moi-même.)

image

Comme je le disais à Nath, mais oui, la supportrice inconditionnelle des Coyotes de Phoenix, tout en lui proposant une 10ème Margarita, mathématiquement, on risque de manquer de bloggeurs, va falloir recruter..

Bon, je finis mon verre..
Quand même, un Kreativ Blogger Award, ça s’arrose….

mardi 15 novembre 2011

Au Québec, on est prié de n’avoir qu’un bobo à la fois. La France, elle, s’applique à perdre l’excellence médicale qu’on lui reconnaissait.

 

 

Je vous avais déjà dit tout le mal que je pensais du système de santé Québécois ici et ici. Loin de moi l’idée cependant de vouloir brosser en contrepoint un tableau idyllique de la réalité médicale en France.

Je sais pertinemment, pour y avoir toujours vécu,(sauf dans ma prime jeunesse), qu’il est bien plus facile de se faire soigner à Paris qu’au fin fond de la Creuse..

Et si les médecins s’installent volontiers sur la côte d’azur, ce n’est pas forcément pour les bienfaits du soleil qu’on y trouve, mais attirés plutôt par la clientèle assurées des baby-boomers bien nantis venus sous les palmiers de Nice ou de Menton réchauffer leurs vieux os.

Certains députés songent à enrayer de la désertification médicale, projet de loi à l’appui.

Mais, au vu journal de France2, dimanche soir évoquant les délais d’attente pour avoir accès à un médecin, je sens bien que la machine plutôt bien huilée de la médecine en France, dont on s’enorgueillissaient de dire très fort que c’était l’une des meilleures du monde, et qui était même prise en exemple dans un documentaire de Michael Moore est en train de changer..

On retrouvera ici l’enquête qui sous-tend le reportage du journal de France2.

Pendant mes vacances françaises, j’avais été étonné de la foison de spots publicitaires ayant trait aux assurances complémentaires santé.. Je me dis qu’il y sans doute là aussi le signe d’une dégradation du remboursement des soins les plus élémentaires pour que les requins de la finance se bataillent si fort sur ce marché..

Mais ne croyez pas que ça équilibre un tant sois peu le différentiel avec ce qui existe ici. Il me faut toujours un mois de délai pour obtenir un rendez-vous avec ‘’mon’’ propre médecin de famille, et on apprend comme le souligne une journaliste du ‘’Soleil’’, que des médecins voraces se limitent à vous examiner pour le seul motif du rendez-vous : une sinusite et un panaris = 2 consultations..

Bon, en même temps, quelle idée de tomber malade..

vendredi 4 novembre 2011

Au Québec, vous voulez faire des études? Sortez votre carte de crédit..

 

 

image

 

François Legault, un défroqué du Parti Québécois, pressé de se voir Calife à la place du Calife vient de mettre sur les rails son propre parti : ‘’Coalition pour l'avenir du Québec’’( c.a.q.)

Bon nombre d’élus péquiste, fuyant le navire prenant l’eau, de libéraux qui constatent que les sondages à leurs égards sont en chute libre, et des adéquistes si peu nombreux, que tous sont prêt à passer du côté des ‘’ Caqueteurs’’.

Un des chevaux de bataille de Legault est l’augmentation des frais d’inscription universitaire. Rappelons que les libéraux en place viennent déjà de faire un sévère rattrapage de ceux-ci :

. (La Presse Affaires)
Dès 2012, les étudiants paieront 325$ de plus par année sur cinq ans pour fréquenter les universités québécoises. Le gouvernement Charest a tenue sa promesse et a augmenté les frais de scolarité dans son budget présenté aujourd'hui, semant la grogne chez les étudiants..

Les frais de scolarité annuels passeront de 2168$ actuellement à 3793$ en 2017, peu importe la discipline étudiée. (clic)

image

Je vous propose un article du monde paru dans l'édition du 27.10.11 in extenso. (il n’est disponible sur le net que dans la version abonnés)

Les étudiants américains écrasés par leurs dettes

WASHINGTON CORRESPONDANTE - Un petit panneau fait maison se dresse au milieu des tentes. "Je ne peux pas croire que je suis en train de rater l'école pour protester contre toute cette corruption." Christopher Bueker, 25 ans, est venu de Cincinnati (Ohio) pour participer au mouvement Occupy Wall Street, qui, à Washington, a élu domicile sur McPherson Square, une place à quelques centaines de mètres de la Maison Blanche.

Diplômé de sciences, Christopher a contracté une dette de 70 000 dollars (50 000 euros) pour payer ses études. Il a trouvé un petit boulot d'assistant professeur qui lui rapporte 15 000 dollars par an. "Ce n'est pas normal que les étudiants soient endettés pour vingt ans, proteste-t-il. Dans le système actuel, nous sommes obligés de jouer leur jeu, mais il ne devrait pas y avoir de jeu !"

Christopher n'est pas un cas isolé. Dans les rassemblements Occupy Wall Street qui continuent dans les villes américaines, la revendication revient sans cesse : les étudiants sont étranglés par leurs emprunts. Ils ne devraient "pas être utilisés comme source de profit", dénonce une autre pancarte.

L'administration Obama a entendu les plaintes. Plutôt que d'attendre que le Congrès adopte une législation, le président a décidé d'agir par décret. Lors d'une tournée dans l'Ouest, qui s'achève, mercredi 26 octobre, par un rassemblement à l'université du Colorado à Denver, il devait proposer des mesures en faveur des étudiants endettés, comme il l'avait fait, la veille à Las Vegas, en faveur des propriétaires menacés d'éviction. "Nous ne pouvons pas attendre", a-t-il lancé, inaugurant le nouveau slogan de son gouvernement, frustré par les manœuvres d'obstruction des républicains.

Dans un pays où l'accès à l'université est considéré comme l'un des piliers du «rêve américain", l'augmentation des frais de scolarité fait figure de cauchemar pour la classe moyenne. Depuis 2000, ceux-ci ont plus que doublé. La compétition entre établissements pousse à d'énormes dépenses : des salaires mirobolants des enseignants aux infrastructures sportives dignes des Jeux olympiques. Avec la crise, les fonds versés par les Etats aux universités publiques ont diminué et les universités ont répercuté le manque à gagner sur les frais de scolarité, qui ne sont pas règlementés. Les familles ont eu davantage recours à l'emprunt.

Défauts de paiement

Aujourd'hui, près des deux tiers des diplômés sont endettés après quatre ans d'études, et la dette moyenne par étudiant s'élève à 23 000 dollars. La facture peut monter jusqu'à 100 000 dollars pour les diplômés de master. Le montant de la dette des emprunts étudiants va atteindre 1 000 milliards de dollars d'ici la fin de l'année et a déjà dépassé le montant de la dette rattachée aux cartes de crédit.

Les défauts de paiement des emprunts étudiants marquent une hausse historique. Les dernières données publiées par le ministère de l'éducation révèlent 8,8 % de défauts en 2009, contre 7,7 % en 2008. "Les conséquences d'un défaut de paiement sur un prêt étudiant sont catastrophiques", explique Julie Margetta Morgan, du Center for American Progress, proche de l'administration Obama. A l'inverse de la plupart des autres dettes, les prêts étudiants ne peuvent pas être effacés en cas de faillite personnelle et le gouvernement peut alors saisir les salaires et les versements de la Sécurité sociale.

Les experts craignent un impact sur la consommation. "Un jeune actif qui a d'importantes dettes à rembourser va retarder l'achat de sa première voiture, de sa première maison et même la date de son mariage", affirme Mark Kantrowitz, éditeur de sites spécialisés dans les emprunts étudiants.

Corine Lesnes (avec Delphine Halgand)

Bon, loin de moi l’idée de dire qu’en France la situation de l’université et de ses étudiants soit rose bonbon, mais qu’on juge ici des frais d’inscription ( clic)

Je rappellerais aussi que l'article 13 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels adopté à New York le 16 décembre 1966 par l'Assemblée générale des Nations unies stipule que : « L'enseignement supérieur doit être rendu accessible à tous en pleine égalité, en fonction des capacités de chacun, par tous les moyens appropriés et notamment par l'instauration progressive de la gratuité ».

jeudi 3 novembre 2011

Au Québec, l’empreinte des curés est encore bien présente. Le moindre mot du cardinal Ouellet faisait il y a peu la une des journaux..

 

 

 

Bon, je me dois de vous dire que je mets mon bureau de niveau avec un missel, que je rôte au visage des scientologues, que le T-bone steak est mon repas favori du vendredi, et que je fornique pendant le ramadan.

Mon jeu favori le jour du shabbat est d’éteindre et de rallumer la lumière.

D’autre part, je conspue les témoins de Jéhovah, et fait aggravant, la méditation hindouiste me laisse sans voix.

Je tiens les Baptistes, les Méthodistes, les luthériens, les presbytériens, les épiscopaliens, les Congrégationalistes, les Disciples de Christ, les Adventistes du Septième Jour, les quakers et les Mennonites pour des idéologues dangereux pour notre santé mentale.

Tout ça pour les millions de morts au nom des religions..

(si j’ai oublié une secte ou deux, et que quelques uns se sentent gravement insultés de ne pas figurer dans cette liste, je me ferais un plaisir de réparer cet oubli.)

 
vivre au Canada