lundi 28 février 2011

La CPI a l’universalité sélective. Exit Guantanamo, Abou Ghraïb, le Tibet, la Palestine, et j’en passe.

 

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté samedi à l'unanimité une résolution imposant des sanctions à Kadhafi, à sa famille et à des proches du régime. On ne peut qu’approuver et s’en réjouir.
Dans la foulée, le conseil a transféré à la Cour pénale internationale le dossier de la situation en Libye.

On croit marcher sur la tête.

Comment ce conseil peut-il demander à une institution comme la CPI d’instruire le dossier de la Libye, alors que ce même conseil possède en son sein certains de ses membres qui boycottent la cour pénale internationale de la Haye?

États-Unis en tête.

Les États-Unis qui, en la personne de George Bush, ont admis avoir autorisé à Guantanamo le waterboarding , une forme de torture par immersion dans l'eau. Entre-autre.

Et ce cher George devrait être passible de la CPI.

Hum?

 

vendredi 25 février 2011

Y-a-t-il un sentiment d'infériorité des Québécois vis-à-vis des Français qui expliquerait cette relation ambiguë Québec-France? Je sens la foudre qui va s’abattre.

 

 

Pour vous faire toucher du doigt le problème que les Français ont avec la belle province, il suffit de taper dans Google : les Québécois détestent les français. L’avalanche de propositions est éloquente.

Alors que si vous changer d’axiome avec les Italiens détestent les français, la première réponse venue est : Pourquoi les français n'aiment pas les italiens. Tiens, tiens..
Ça fonctionne dans ce sens là aussi avec les Belges.
Ça se vérifie évidemment avec les arabes. J’avoue ne pas être allé plus loin dans mes investigations.

Surtout pas avec les Anglais.. 1000 ans de guerres avec la Perfide Albion, ça laisse des traces.

Tout ceci pour dire qu’il est inutile à mon avis de nier le fait qu’il y a dans la population Québécoise une frange plus ou moins hostile aux maudits français.

Évidemment, on peut croire que certains de mes compatriotes sont venus ici passer des vacances à Montréal et ont interpelé l’autochtone dans le genre : ‘’ alors, mon brave, vous n’avez pas votre hache? Ou se trouve votre cabane en bois et les eskimos?’’et que ça n’a pas contribué à l’élévation de l’estime qu’on nous porte. Sans doute. Mais je ne crois pas que ça explique la sensibilité à fleur de peau qu’on ressent ici. Le Québec est une nation fière, fière, mais d’une susceptibilité épidermique dès lors que l’on ose égratigner un tant soit peu tout ce qui touche à la province.

Les réactions à ce qui se passe en France sont souvent l’occasion de charges plus ou moins violentes. Pour l’exemple, je vous cite un lecteur du Devoir aujourd’hui, à propos de la diplomatie française :

Nous savons tous que la France autrefois pédante et souvent arrogante est aujourd'hui sur une pente descendante et depuis quelques mois cette pente est abrupte. Il faut comprendre l'histoire pour savoir qu'autrefois la déchéance d'un pays était le fait d'une défaite guerrière mais aujourd'hui cette déchéance est due souvent par la déchéance de son peuple causée: par stagnation dans son développement jugé trop conservateur, sa langue en perte d’influence dans le monde et aussi l'attrait pour les nouveaux pays émergents comme la Chine.

Je n’aime pas les généralités. Et peut-être méritons- nous parfois une volée de bois-vert. Il n’empêche, je crois qu’il y a au Québec une tendance lourde à entretenir une  xénophobie pour tout ce qui touche à l’ hexagone.

Mais je suis d’un naturel optimiste. Dans la vie de tous les jours, je n’ai pas à en pâtir, et le fait de vivre avec une Québécoise m’épargne peut-être les désagréments qui se seraient fait jours dans d’autres circonstances. Et puis j’ai décidé de vivre et d’exister ici, alors, je mettrai mon grain de sel ou ça me démange, même si on ne me le demande pas.

jeudi 24 février 2011

Au Québec, dans la série policière 19-2, les flics ont l’air… de flics, c’est un comble. À Miami, la police scientifique sort les tenues de soirée pour résoudre le crime. Ça a une autre gueule, non?

 

Je suis un inconditionnel de la série CSI Miami. Mais pas pour les bonnes raisons. Elle me met en joie…

À chaque épisode, je pouffe sur le sofa chaque fois que je les vois trouver le poil de cul qui traine dans la bagnole, toujours incroyablement propre, qui va en définitive servir à démasquer l’affreux meurtrier, trahi par son ADN..

Mais le summum, c’est quand même le patron de tout ça: Horatio Caine. Franchement, jouer aussi mal, c’est un don.

Mais méfions-nous: les séries américaines véhiculent parfois aussi des idéologies qui ne sont pas toutes innocentes. Pour vous en rendre compte, c’est ici.

Je vous propose un résumé en images d’un épisode des séries CSI, qui va vous faire toucher du doigt le concept. (merci Rachid)

 

Le Québec à même son clavier d’ordinateur normalisé. Bill Gates et Steve Jobs n’en reviennent pas.

 

image

C’est un leitmotiv chez moi. Ça fait combien de temps que je tape sur un clavier?
Bon, je n’ai connu ni Bill, ni Steve dans leur garage, mais toutefois…je suis quand même de ceux qui ont blanchi sous le harnais de Windows 95.
Alors pourquoi suis-je encore un vrai bourrin sur les touches de n’importe quel clavier? Aussi loin que je me souvienne, je ne me rappelle pas avoir levé l’œil du clavier en même temps que ma frappe pour regarder si tout était bien en concordance.. et de me lamenter à chaque fois, en maudissant ma mère et sa descendance..(C’est-à-dire moi.)

Je me suis autoproclamé handicapé du clavier.

Je suis loin de passer mes journées et mes nuits devant un écran. N’empêche, devant le clavier, ça se bouscule au portillon, et ma propension à vouloir taper aussi vite que ça me vient rend ce qui se transcrit à l’écran aussi compréhensible que les cunéiformes du sud-mésopotamien.

Et tout ça, c’était avec un bel et bon outil bien français, azerty de souche, avec des accents et des cédilles partout. Même les trémas ne me faisaient pas peur.

Mais patatras, vous traversez l’Atlantique. Et vous tombe dessus une drôle de bête qui s’appelle ‘’qwerty’’.

Dans ce cas-là, plusieurs options sont à envisager :

-vous ressortez votre vieux Dupont dont vous étiez si fier et qui vous fait ressembler définitivement à un clerc de notaire poussiéreux.
-vous gardez le clavier anglophone du PC américain fabriqué en chine que vous venez d’acheter et vous changez les touches une à une pour retrouver ce bon vieux clavier français.(mauvaise idée.)
- vous apprenez par cœur touts les combinaisons alt+135 pour retrouver les caractères spéciaux. (bravo.)
-vous faites votre deuil de tout accent quel qu’il soit. (pas facile à lire, et déconseillé dans les courriers quelque peu officiels.)
- vous vous arrangez pour que vos écrits ne comportent jamais les caractères âêôûéàèùîáâãäçèéêëìíîïòóôõöùúûü. (compliqué.)

Alors? alors, le miracle : le clavier Québécois, un qwerty avec des accents, des trémas, et des cédilles partout.

Bon, en 3 ans, je n’ai pas dominé la bête, alors du coup, je reviens à la case départ :

-Je suis le cheval de trait du clavier.

Test de frappe…

mercredi 23 février 2011

Le Québec devrait inviter Michael Moore à une partie de bowling. Stephen Harper compterait les points sur le registre des armes à feux. Au Texas, le démontage de la AK 47 est considéré comme unité de valeur.

 

 

 

Le Texas s’apprête à donner aux étudiants et aux enseignants le droit de porter une arme dans les locaux de leur université

Je me sens désemparé. L’histoire ne nous apprend rien?

Au Canada, Stéphane harper à juré de supprimer le registre des armes à feu. 
Pourtant, selon les services policiers, le registre est consulté près de 5000 fois par jour. Depuis sa création, en 1995, le taux d'homicides canadien a chuté de plus de 30 %.

Dois-je énumérer la triste liste des massacres ayant été perpétrés dans des lieux ordinairement destinés à dispenser le savoir?

Peut-être en oublie-je…

- Columbine High School.         Littleton, Colorado
- Université Virginia Tech.        Blacksburg, Virginie
- Université Concordia.             Montréal, Québec.
- Université de Dawson.            Montréal, Québec
- École polytechnique.               Montréal, Québec
.

On aurait pu croire que le Texas, patrie du colt et de la winchester mènerait  au score haut la main. Ben, voyez-vous, au pays du froid, quelques-uns ont le sang chaud, au point de faire couler celui des autres.

Il faut dire quand même que le cow-boy qui gouverne l’état des assassins légaux a autorisé la mort de 17 personnes en 2010.
E
t un de plus hier.

mardi 22 février 2011

Gaz de schiste et sables bitumineux suscitent des inquiétudes des deux côtés de l’Atlantique. La Romaine voudrait seulement suivre sa voie.

 

 

Après les produits du phoque, l’union européenne songe à boycotter le pétrole issu des sables bitumineux. Un pétrole monstrueusement polluant.

‘’Le développement exponentiel et non planifié des sables bitumineux donne le vertige : une zone de 140 000 km2 de forêt boréale rasée, qui représente un investissement de plus de 200 milliards de dollars et qui utilise 3 millions de barils d’eau par jour et consomme quotidiennement assez de gaz naturel pour chauffer une ville de 6 millions d’habitants.

En effet, les techniques d’exploitations des sables bitumineux, que ce soit à ciel ouvert ou en profondeur, sont un véritable théâtre d’horreur écologique.

Des immenses bassins de boues toxiques (130 km2) infiltrent les nappes phréatiques et empoisonnement la rivière Athabasca, la pollution de l’air due au raffineries rend l’air de la campagne albertaine aussi chargé de gaz que celui de la ville de Mexico ; le bilan environnemental des sables bitumineux est catastrophique.’’

Hydro-Québec veut ‘’harnacher’’ la rivière Romaine.. pour vendre de l’électricité aux états-uniens..à perte.

 

Les grands et beaux espaces Canadiens ne méritent pas ces affronts.

.

lundi 21 février 2011

Au programme ce soir, match France-Canada. De paysages. Avec des images qui bougent… en haute définition de préférence. C’ est sublime.

 

Bon, admettons que vous ayez un peu de temps devant vous, que vous vous sentez l’âme d’un voyageur en pantoufle, alors, servez-vous un verre de Haut-Brion 1989, peut-être un Yquem 1967.
Installez-vous confortablement, et dégustez les images et le vin.

Croyez-moi, vous ne serez pas déçus. Ni par les images, ni par le vin.

Pour le vin, vérifiez quand même par précaution le solde de votre carte de crédit.

Je dis ça à tout hasard…

.

La France engage;                       …. clic….

Le Canada  réplique:                    ….clic…..

.

donnez moi le score !

dimanche 20 février 2011

À Québec, un carrefour giratoire ne tourne pas rond. Il y a un stop à chaque rue du carrefour!! Stationner est une autre paire de manche : sortez votre carte de crédit, c’est du racket..

 

Débroussaillons la jungle des panneaux de stationnement et leurs complexités ! Le décryptage des panneaux est souvent très motivant intellectuellement.
Alors, citons, sans ordre particulier :

-Zones résidentielles avec vignette.
-horaires de déneigement.
-Heures d'interdiction.
-stationnement autorisé mais payants.
-temps limité.

j’allais oublier la vignette tempête.

liste non exhaustive.

imageimageimage

Stationner gratuitement dans la ville relève du tour de force.
si vous n’êtes pas sûr de votre bon droit, mieux vaut s'abstenir, car une fois le ticket (l’amende) émis, j’ai ouïe dire qu’il est très difficile de le contester, même avec d’excellentes raisons.

Aussi bizarre que cela puisse paraître pour un Européen, il est possible, à un feu rouge, de franchir le feu (les lumières, en bon Québécois) pour tourner à droite après s'être arrêté.

Et que ledit feu de circulation est placé de l'autre côté de l'intersection où je suis censé marquer l'arrêt. J’avoue avoir été perturbé par cette disposition. (Euphémisme pour dire que j’ai failli provoquer un accident.)
La notion de priorité à droite n'existe pas en Amérique du Nord. Ce panneau est donc totalement inconnu dans cette bonne ville de Québec.

Les ronds-points.. Enfin, les rares ronds-points devrais-je dire.(2 dans la ville de Québec.)
 L’aménagement du dernier dans la ville a provoqué la grogne des conducteurs, emmêlés dans les priorités. la ville à même pondu un mode d’emploi pour ce sens giratoire..

Le stop Le plus courant est celui avec arrêt pour les véhicules venant des 4 directions. Premier arrivé, premier servi ! La priorité se fait par ordre d'arrivée. Déroutant…

 

Autre découverte, le feu rouge clignotant qui se présente à certains moments à des intersections. C’est l'équivalent d'un stop (ARRÊT). Le véhicule s’immobilise puis repart en respectant l'ordre d'arrivée au carrefour.

Continuons avec le feu vert clignotant ! On ne s'arrête surtout pas dans ce cas. On peut alors aller dans toutes les directions autorisées. Le passage est sécurisé: les autres arrivées à l'intersection ont un feu rouge.

Autre surprise...le feu orange est jaune ici!!

La vidéo qui suit décrit ‘’la’’ job de ma Québécoise.  Le centre en question est celui de Montréal, mais le boulot est le même au MTQ de la capitale nationale.

 

samedi 19 février 2011

Les joies de l’hiver, les joies de l’hiver, comme vous y allez! Vous pataugez dans la slush, et vous avez le bas du pantalon crotté. Connaissez-vous l’expression ‘’tenir le haut du pavé’’?

                                                                                                                                                       

 

 

Bon, la neige, c’est indispensable à l’hiver Québécois, certes...
mais l’hiver citadin a son contingent de calamités. Et même si vous êtes tout heureux d'enfiler vos emplettes vestimentaires d'octobre, vous allez découvrir la slush.(ne pas confondre avec gadoue.)

vous comprenez bien vite pourquoi la " slush " n'a pas bonne réputation, pourquoi il est préférable de ne pas se tenir trop près du caniveau lorsque l'on marche bien tranquille sur le trottoir, pourquoi les entrées des appartements se transforment à partir de novembre en pataugeoires boueuses, pourquoi ça s’agglutine aussi vigoureusement aux semelles des godasses, et pourquoi il est sage de se déplacer systématiquement avec un sac contenant chaussures de rechange ou pantoufles, tant pour le travail que pour les sorties chez les amis....

Toi qui viens au Québec, abandonne toute idée d’élégance hivernale….

(Je blague, précise-je..)

 

image

 

pagerank

.

vendredi 18 février 2011

Le Québec et le Canada marchent sur la tête avec la religion. Un certain Jésus se contentait de marcher sur l’eau. Je tente de surnager.

.

Vous appelez-vous Tremblay? Vous devez bien être 100 000 au Québec.

S’il vous plait, désolidarisez-vous de ces deux-ci :

 

 

 





Jean Tremblay, maire de Saguenay.





                                                                                     


                                                                                             

image














.

Bon, celui-ci ne s’appelle pas Tremblay, mais je vous fais un prix pour les 3.






jeudi 17 février 2011

Facebook versus courriel. Le combat n’est pas perdu d’avance. La résistance s’organise. Tous aux abris.

 

.

Dans le genre concept chronophage qui vous dévore le temps aussi sûrement que nous allons mourir, je ne trouve pas de meilleur exemple que facebook.

Le but du jeu est élémentaire : chercher l’amitié du plus grand nombre. En faisant simple, tu arrives sur facebook avec ton carnet d’adresses, tu envoies un message du genre ‘’ veux-tu être mon ami ?’’. Et à moins de vivre reclus dans une grotte au fond la jungle amazonienne, tu te retrouves à la tête d’un cheptel de 300-400 amis. Ce qui indique bien le caractère relatif de l’amitié facebookienne.

Twitter me laisse aussi dubitatif. Si j’ai ouvert un compte sur cet outil de microblogage, c’est pour suivre, à partir du fil de certains journalistes bien ciblés, l’actualité et la culture.
Je m’empresse aussi de rompre rapidement le suivi de certaines personnalités du petit écran, comme
Guy a.Lepage qui nous commentait hier soir la série policière 19-2 qu’il suivait à la télé. Je trouve ça affligeant.
« Presque intéressant. »
.

image

.

Comprenez-moi bien, je suis un passionné d’internet pour une foultitude de raisons qu’il serait trop long d’énumérer ici.
Et si je ne suis ni un
geek, ni un nerd, je suis quand même, comme dit ma Québécoise préférée dans un français à toute épreuve,’’ full équip.’’
je vous fait juge:

.

image
vous avez compris que je suis un adepte du ‘’ filaire.’’

.

Mais voilà ou je voulais en arriver : on nous prédit la mort du courriel pour cause de facebook.

Je m’inscris en faux. Je n’y crois pas. Et vous ne me ferez pas croire que je suis le dernier des dinosaures.

Je n’ai pas envie d’amis à partir du filtre de facebook.

Un Smartphone (non, non, je n’ai pas dit téléphone intelligent) peut aussi servir à téléphoner à ceux qui nous tiennent à cœur. Et si j’avoue que j’ai remisé quelque peu mon stylo à plume, je tiens encore à l’espèce d’intimité procuré par le courriel.

Je ne nie pas par contre le rôle que jouent les médias sociaux dans la propagation des révolutions récentes au moyen-orient. Rien que pour ça, on ne peut que se réjouir de leurs existences..

(dernière nouvelle : je viens d’apprendre que le hashtag a été remplacé par mot-clic.)

.

mercredi 16 février 2011

Le Devoir et les Choux de Siam font honneur à la Charte de la langue française. Robitaille est un beau tireux de pipes. Les correcteurs journal Le Monde ne sont pas en reste.

 

 

Beaucoup de Québécois se targuent d’être les défenseurs purs et durs de la langue française.

Comme je l’ai déjà dit, rien ne me semble moins sûr, dans la vie de tous les jours, comme dans les hautes sphères de l’état.
Je frémis parfois à l’écoute des débats dans la vénérable institution qu’est l’assemblée nationale.

Mais j’ ai dit un peu partout aussi que le véritable tour de force du français d’Amérique du Nord est bien là, dans le fait d'exister, d'être légitime et de tenir la dragée haute aux 330 millions d'anglophones qui lui font office de voisins ! Et nous le devons aux Québécois. Ils peuvent en être fiers.

Et puis il y a les amoureux de la langue. Et qui s’amusent à relever les travers de langage qui courent dans les lignes des journaux et des discours politiques.

Il vous faut absolument visiter le blog d’Antoine Robitaille, excellent journaliste au non moins excellent ‘’Le Devoir’’, et celui de Line Gingras, Choux de Siam, cette dernière est une passionnée de linguistique.

C’est réjouissant. La causticité de Robitaille me met en joie.

(- dites-moi pourquoi on se met ici sur son 36, et de l’autre côté de l’eau sur son 31?)

Charte de la langue française.

Un petit rajout franco-français, je m’en voudrais de ne pas citer le blog des correcteurs du Monde. Un régal.

.

mardi 15 février 2011

Québec-city, record de neige à battre : 5,58 mètres en 2008. Va falloir mettre les bouchées doubles. Météomédia s’emballe.

 

 

Hier, première vraie tempête de neige de l’hiver. Il était temps.

Chaque centimètre de neige coûte à la ville de Québec (à moi donc, proportionnellement, par répercussion) entre 135 000 et 200 000 $.

Sachant que le budget neige de la ville est de 60 millions de $ par année comptable, quel est l’âge du capitaine Labeaume?

Nous sommes passés d’un souci personnel de la météo, ‘’ du temps qu’il fait’’, de la simple vigilance locale, à l’idée globalement partagée que des menaces planétaires flottent sur notre ciel.

Sommes-nous condamnés au réchauffement de la planète? Les arguments catastrophistes, s’ils prêtent à analyse et à discussion, sont largement partagés par les scientifiques.

En attendant au Québec, deux théories s’affrontent :

- il y a deux saisons : avant l’hiver et après l’hiver.

- il y a 4 saisons : le début de l'hiver, le milieu de l'hiver, la fin de l'hiver et l'hiver prochain.

photo toit maison tempête de neige

 

 

.

La ville de Québec est indéniablement la plus belle ville de la province du même nom. Quelle chance, j’y habite.!!

 

Bien sûr, je râle parfois. Tout d’abord, je ne veux pas contrarier nos amis Québécois qui nous décernent le titre non envié de rois du ‘’ chialage’’, il ne faudrait pas faire mentir une si belle réputation.

Et je m’en donne le droit. Je vis ici, je paye des impôts, alors je m’exprime. Comme je le ferais ailleurs.

Mais ne vous y trompez pas, je suis d’un naturel affable (mais si, mais si.)

Alors, pour vous dire le plaisir que j’ai de vivre ici avec la plus belle blonde du Québec.

Et de résider à 2mn de ces merveilles.

 

les chutes Montmorency été-hiver et le St Laurent gelé,

Chutes Montmorency

 

 

dscn34411.jpg

dimanche 13 février 2011

TVA ET Tf1 sont dans un bateau. Radio-Canada coule. Qu’est-ce qu’il reste? Télé-Québec. La phrase la plus prononcée à la télévision Québécoise : ‘’Après la pause.’’

 

 

.

Je trouvais la télévision française médiocre. Ce que je pense de la télévision Québécoise m’attriste.

Et de vous faire part qu’elle semble insupportable dans son ensemble à tout bon franchouillard débarquant ici, même aux plus féroces défenseurs de tf1. C’est vous dire.

Des programmes indigents, saucissonnés par des publicités débilitantes toutes les 12mn, des ’’pauses’’ dans l’acception Québécoise, dont les instigateurs mériteraient la prison pour offense à l’intelligence.

Ne soyons pas manichéens, certaines chaînes surnagent dans cette mer de pauvreté culturelle. Et quand je dis culture, ça veut dire aussi divertissement. Il est possible d’être distrayant sans être chiant et con.

Mais penchons-nous quand même un peu sur TV5 Québec Canada. Qui est, reconnaissons-le, un des meilleurs canal du PAQ.( paysage audiovisuel Québécois dans le langage hexagonal.)

TV5, LA TÉLÉVISION INTERNATIONALE, VITRINE DE LA FRANCOPHONIE

Depuis leur naissance, TV5 Europe et TV5 Québec Canada n'ont cessé d'accroître leur distribution. Elle se chiffre aujourd'hui à 27 millions de foyers pour l'Europe et à 9 millions de foyers pour l'Amérique du Nord (1,6 million au Québec, 3,4 millions dans les autres provinces et 4 millions aux États-Unis, sur International Channel).

La mission première de TV5, lors de sa création, était de faire rayonner la Francophonie à travers le monde. Ce n'était pas de vaines promesses comme le démontrent les développements récents. En effet, TV5 Afrique couvre désormais l'ensemble du continent africain et TV5 Amérique latine et Caraïbes est entrée en ondes le 19 octobre 1992.

Le second objectif de TV5 était de servir de vitrine aux meilleures émissions produites par l'ensemble des pays francophones. Ce but est en passe d'être atteint à la suite d'un dialogue soutenu entre les différents partenaires.

J’ai bien lu : ‘’ servir de vitrine aux meilleures émissions produites par l'ensemble des pays francophones’’.

Je vous invite donc à vous pencher sur quelques-unes des émissions que TV5 Québec Canada, Consortium formé de Radio-Canada et de Télé-Québec nous a déniché pour mettre dans cette vitrine.

-On n'demande qu'à en rire.
-Mot de passe.
-Tout le monde veut prendre sa place.
-Toute une histoire.
-Questions pour un champion.

Et ceci tous les jours de la semaine. relâche le Week-end.
j’en pleurerais.

(un dossier sur la publicité au Québec.)

 

 

 

-

samedi 12 février 2011

Au Québec, le massif de Charlevoix est-il soluble dans la Seine? Jacques Brel joue les arbitres.la Baraque Fraiture est en retrait.

 

image
Le massif de Charlevoix.

Moi, à ma blonde :
-« Viens voir, un documentaire à la télé. Le massif de Charlevoix, la plus importante station de ski à proximité de Québec! »
- Altitude 806 mètres.
- 4 remontées mécaniques.

Toujours moi, attentif, mais insidieux :
-« ben oui, cent mètres de plus que la Belgique, ‘’le plat pays’’. »

Elle, mielleuse :
« hé, oui, mais ici, il y a un vrai fleuve. Pas un ruisseau ou on se promène en bateaux mouche. Comment déjà? Ha, oui, la Seine! »

Pfutt! Mauvaise joueuse….

image

vendredi 11 février 2011

Le multiculturalisme au Québec a-t-il fait réfléchir Sarkozy? Bien sûr que non. Mais Sarko fera-t-il réfléchir le Québec? Peut-être...

 

 

‘’ Le président Nicolas Sarkozy a estimé jeudi que le modèle multiculturel était un "échec" en Europe, emboîtant le pas à la chancelière allemande Angela Merkel et au Premier ministre britannique David Cameron, alors que cette question fait débat en Europe.

"Oui, c'est un échec. La vérité c'est que dans toutes nos démocraties, on s'est trop préoccupé de l'identité de celui qui arrivait et pas assez de l'identité du pays qui accueillait", a affirmé le président, interrogé sur la problématique du multiculturalisme.

Sur cette question, être d’accord avec Sarkozy ne devrait pas me donner mauvaise conscience. Alors, pourquoi ai-je comme une petite gêne? Peut-être parce que sarko visait certainement dans cette déclaration son électorat le plus à droite.

Il n’empêche. Les dérives que je constate au Québec comme au Canada sont de nature à me faire approuver cette déclaration.

mardi 8 février 2011

Premier disque d’or pour Gilles Vigneault. Star Académie ne lui a pas ouvert ses portes assez tôt.

 

Cette chanson est considéré comme l’hymne du Québec.

 

Gilles Vigneault a enfin son premier disque d'or pour l'album Retrouvailles. À 82 ans. Et encore, pour un album de duos.
Alors que bon nombre de stars académiciens Québécois en sont déjà bien pourvus.

Je ne sais pas, je sens là comme une erreur…

Pourtant, on prête à cet artiste si Québécois une importance nationale.
En effet, lisez-donc cette dépêche :

Ottawa — C'est la faute de Gilles Vigneault. S'il n'avait pas refusé que sa chanson Mon pays soit interprétée lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Vancouver, il n'y aurait pas eu de critiques liées à la présence du français lors de l'évènement, affirme aujourd'hui l'ancien président du comité organisateur (COVAN), John Furlong.

Carnaval de Québec. Verra-t-on un jour le retour des Duchesses? le débat fait rage…..

 

CARNAVAL 1959

 

Carnaval de  Québec..

la course de canot sur le St Laurent gelé est maintenant sponsorisé et les participants revêtus de combinaison néoprène.

le programme est alléchant. je me vois bien au bal du carnaval en tuxedo..


Mais qu’advient-il des Duchesses?.

jeudi 3 février 2011

Si les critiques de cinéma ne critiquent pas, ou alors pas quand il faudrait, faut-il les critiquer? Mon sens aigu de la critique me dit que cette attitude est critiquable.

 

Comme je le disais précédemment, ma culture cinématographique est moyenne. Je m’intéresse donc au cinéma, le considérant comme un divertissement, mais aussi sans doute, un moyen d’expression culturel et artistique..

Alors parlons des critiques. Je les trouve sans conteste nécessaires. ils n’imposent rien à personne, commentent ce qu’ils observent, ayant vu un nombre important de films tout en possédant (je l’espère) une grande connaissance du cinéma et de l’histoire de celui-ci.

Bonjour l'ami(e) Cinéphile!


Se priver délibérément d’un savoir important en matière de forme comme de contenu, pour ne pas soi-disant être influencé par cette profession ressemble à de la vanité. Nous avons tous le droit d’aimer un film détesté par la critique, ce qui ne veut pas dire que celle-ci est inutile.

Il suffit simplement d’accepter que les goûts peuvent être discutés et ne pas confondre analyse et conditionnement.

Ça me rappelle ce magazine qui manque terriblement ici, Télérama, qui donnait régulièrement la parole à deux critiques, qui pour le même film, n’avaient pas une opinion identique sur celui-ci.

Mais que penser de ce que j’appellerais les publi-reportages des chroniqueurs cinéma dans la belle Province.
Bon, me direz-vous, c’est sans doute compliqué d’accepter une invitation d’Unifrance à Paris ou en province, tous frais payés, pour un festival du cinéma français quelconque, et de démolir les films en lice qui vous ont laissé pour le moins indifférent.

Mais une règle non-écrite (parfois non respectée) veut également que les mêmes critiques s’abstiennent de commenter un film Québécois avant sa sortie sur les écrans.

Ceux-ci, à mon avis ne font pas leur travail.

D’autres dénoncent cet état de fait.

faites un tour  sur ce site, Film du Québec, c’ est un régal pour qui aime le cinéma.( spécial copinage.)

PUBLICITÉ MENSONGÈRE !!! Je vais les traîner devant les tribunaux. C’est honteux de se moquer des pauvres gens.

 

On m’avait fait miroiter de la neige. On m’a appâté avec un premier hiver à la hauteur de mes espérances.. Depuis…. Une misère… Un attrape-nigaud, voilà ce que c’était.

Je vais leurs réclamer 2 millions de $ aux Québécois.( ici, c’est le minimum, après, on s’arrange. Je vous parlerais un autre jour du système judiciaire.)

Voyez par vous-mêmes..

 

3e Avenue , 14 février, hiver 2007/2008 .  J’ étais arrivé à l’automne .
Il en tombera encore 1,50m après cette date
.

 

3e Avenue le 12 février 2010. pfutt…ridicule..

Et cette année , c’est PIRE!!!

mercredi 2 février 2011

Carla Bruni, Stephen harper même combat. Accurso et Bolloré sont dans un bateau. Qui sont les invités?

 

image

 

Carla bruni n’est plus de gauche.. Malédiction!

L’histoire prête à sourire. Sarkozy s’amourache d’un ancien mannequin, fille d’une excellente famille, engagée(?) à gauche et accessoirement chanteuse du Paris branché.
Elle nous dit maintenant : "J’ai fait partie d’une communauté d’artistes. On était bobo, on était de gauche, mais à ce moment-là, je votais en Italie".

Bon, on s’en fout me direz-vous.

Mais tout ceci pour évoquer les différences culturelles. Vous avez encore en mémoire les politiques Québécois qui ne voulaient rien savoir de Tony Accurso, ni d’invitations sur son yacht?

Hé bien, les vacances en Égypte de Carla Bruni aux bras du président, vacances payées par Vincent Bolloré, magnat français de la finance, dont le bateau fait ressembler celui D’Accurso à une chaloupe, ont juste déclenchées quelques vagues que n’a sûrement pas ressenti ledit yacht.

Donc la première dame de France est de droite dorénavant. Et on s’en fout donc.

Mais se dire de droite en France il y a quelques décennies était difficile. Dans ce pays, les grosses fortunes étaient contraintes au régime sec de la sobriété, de l’élégance subtile et nuancée, du détachement simulé. Le tout culminant avec le phénomène ‘’ bo-bo ‘’, ou bourgeois bohème.

Dorénavant, Il est de bon ton de revendiquer sa position sur l’échiquier politique. Encore que souvent on se dit de ‘’la droite sociale’’.

Différence encore fondamentale avec le Québec, personne ne s’afficherait conservateur dans l’hexagone, ce mot sonne encore comme une insulte. Il n’y a d’ailleurs pas de partis politiques de cette obédience.
Ce qui ne veut pas dire que cette sensibilité-là n’existe pas dans la population française.

Par contre, se faire qualifier de‘’ socialiste’’ au Québec n’est pas loin de l’injure.

mardi 1 février 2011

33 films Québécois en 2010. Les Blockbusters États-Uniens font quand même la loi….. On se fait une toile?

 

Parlons un peu cinéma..(n’est-ce pas Colette?)
Je ne suis pas ce qu’on appelle un cinéphile. Je lis par contre beaucoup ceux qui se considèrent comme tel. Encore que, me dit-on, la cinéphilie est morte avec l’année 1968. Je me considère plutôt comme un spectateur amoureux du cinéma dont les goûts rejoignent parfois ceux des fins observateurs du 7ème art.


J’ai un certain niveau d’exigence, mais je ne théorise pas sur les films que j’ai l’occasion de voir. Deux ou trois phrases bien lapidaires, c’est à peu près tout ce que vous obtenez de moi à la sortie d’une séance.

Que dire du cinéma dans cette bonne ville de Québec ?
Le danger tout d’abord ici, c’est de se laisser surprendre. Si le film ne fait pas partie de ceux qui déplacent les foules, vous n’avez pas intérêt à trainer. On vous met la pellicule au placard plus vite que Lucky Luke ne dégaine.

Deux salles se distinguent des multiplex pop-corneux habituels, le Cartier et le Clap .
Le Cinéma Cartier est une salle minuscule de 120 places avec écran à l’avenant. Sa programmation est avant tout consacrée aux films d’auteurs.
Le Cinéma Le Clap, lui, assure une programmation internationale, il est censé diffuser des primeurs, de futurs classiques, des films cultes et des films d'avant-garde.


Alors, pour l’année 2010, quels films parmi ceux que j’ai vu, sans vouloir faire un classement, méritent qu’on les cite? Allez, je vous en donne cinq : Incendies, Shutter island, The Ghost Writer, Le monde de Barney, Fighter.
Liste non exhaustive évidemment.



Je vous disais ici quand même tout le bien que je pensais d’incendies..
je me dis aussi que le film le plus couteux du cinéma Québécois  a un budget  trois fois moins élevé que le premier épisode de la série américaine que je regarde actuellement : Boardwalk Empire. 18 millions de $..


 
vivre au Canada